Avant de commencer les questions les plus posées actuellement : c'est quoi l'époque ?

Epoque I : 1832 à 1925 - Epoque II : 1926 à 1945 - Epoque III : 1946 à 1970 - Epoque IV : 1971 à 1990 - Epoque V: 1991 à nos jours

et Alimentation Analogique ou Digitale ?

Analogique : c'est l'alimentation traditionnelle avec un transformateur à régulateur de vitesse. Economique à la base, cette solution convient
parfaitement pour se lancer dans le modélisme ferroviaire sur un "petit" réseau. Dès que le réseau s'agrandit et que l'on veut faire rouler
plusieurs machines, la séparation de ce dernier en plusieurs sections (cantons) devient obligatoire et demande certaines connaissances.

Digital ou numérique : plus cher à l'achat ce système permet, entre autre, de faire fonctionner simultanément plusieurs machines sur le
réseau indépendamment les unes des autres. Chaque machine peut s'équiper d'un décodeur et ne répondre que lorsque l'on appelle son numéro à
partir
de la centrale de commande. Plusieurs fonctions sont disponibles suivant les modèles de décodeurs et de centrales comme l'allumage des
feux, le réglage de la vitesse ou pour les machines équipées d'un décodeur sonorisé, le bruit du moteur et des avertisseurs. Certaines centrales
permettent aussi le pilotage des aiguillages mais vous pouvez aussi garder votre réseau analogique pour les accessoires de voies et
piloter en digital.

Trucs / Astuces et Liens

1 / Comment nettoyer les voies ?
2 / Le travail du laiton (pour les kits)
3 / Amélioration de la prise de courant
4 / Un trou à reboucher sur une cabine, un wagon
5 / Quelle colle pour coller quoi
6 / Comment représenter de la terre
7 / Remédier au poids plume des wagonnets "Grumes" JOUEF VE H0 V21


1 / Comment nettoyer les voies ?

 

J'ai retenu quelques conseils dont voici les principaux :

- Ne pas frotter les rails avec un abrasif, tout au plus une gomme spéciale (et encore certains le déconseille).
- Le white spirit est, apparemment, le meilleur produit pour ses propriétés dégraissantes, nettoyantes et lubrifiantes (je confirme).
- Utilisez régulièrement un wagon nettoyeur équipé de frotteurs en feutrine.
- Mettre de temps en temps une goutte d´huile sur chaque patin en feutre du wagon nettoyeur et faire tourner plusieurs tours
avec une loco lourde et possédant bonne adhérence (ça patine un peu au début eh oui !!). On peut ensuite changer les patins pour essuyer.
- Les roues en plastique attirent bien les saletés qui for
ment une croûte qu´il suffit d´enlever de temps en temps.

- Faire rouler les trains très souvent entretient les voies et roues.
- Penser aussi à vérifier l´état des roues : certaines machines qui captent mal le courant provoquent des étincelles qui oxydent roues et rails. Il faut alors nettoyer les roues pour rétablir le contact. Deux solutions existent : soit avec un coton tige et du white spirit, soit avec un morceau de gomme de nettoyage si l´encrassement est important.
- L´huile pour machine à cou
dre fait des merveilles. Il suffit d´enduire les voies à l´aide d´un chiffon puis d´essuyer...pareil pour les roues. Cela protège longuement contre l´oxydation.


2 / Le travail du laiton (pour les kits)

Le dégraissage des pièces en laiton :

- ATTENTION ! Respecter le dosage et toujours verser l'acide dans l'eau ! (petit mémo : on ne donne jamais à boire à l'acide !).

- A manipuler avec soin, sans inhaler et en portant des gants en latex.

- Dégraisser les pièces en laiton dans une solution à un volume d'acide chlorhydrique pour quatre volumes d'eau.

- Le dégraissage des pièces est quasi instantané.
- Rincer à l'eau courante.

La soudure des pièces en laiton :

- Pour souder efficacement deux pièces entre-elles, appliquer de la graisse à souder au préalable sur les zones à lier.
- Pour que les pièces soient bien à plat lors de la soudure, travailler sur une surface bien plane en marbre ou en verre épais (risque d'éclatement si la plaque est trop fine du fait de la forte chaleur, surtout avec un chalumeau).
- Avant toute mise en peinture, dégraisser les pièces à l'eau savonneuse et appliquer une couche d'apprêt phosphatant, ceci afin de permettre à la peinture de mieux adhérer (par ex. : apprêt phosphatant INTERFER pour métal et résine).

Haut de page


3 / Amélioration de la prise de courant

- Ce problème est fréquent étant donné la courte taille des locotracteurs et autres vapeur en H0e. Pour améliorer la prise de courant de la machine qui se "plante" systématiquement sur chaque coeur d´aiguille, je place deux fils qui vont de la motrice au niveau du moteur au wagon tracté. Les fils sont dénudés sur une petite longueur que j'entortille autours de l´axe des essieux, l´un prenant le courant sur un rail et l´autre sur le côté opposé !!

- Ci-dessous quelques photos issues du site Forums LR Presse et mises en ligne par "GP-91" pour le montage sur les essieux d'un wagon tracté :

"Démonter les essieux et bien nettoyer les axes pour assurer un bon contact électrique. Il faut dénuder sur une dizaine de centimètres (pour le Hoe je ne fais que +/- 3/4 cm) le fil de câblage. Faire 5/6 spires autour de chaque axe. Le fil se desserrant mécaniquement aucun blocage d'essieu n'est à craindre. Il faut prendre soin de positionner l'isolant de roue sur chaque essieu du même côté et du côté inverse pour les deux essieux du second bogie !!. On remonte les essieux. Faire passer le fil fin souple par le trou d'origine pratique dans l'axe (au besoin on peu l'agrandir avec un forêt fin) puis on soude l'extrémité au fil de contact.

Bogies 1Bogies 2Bogies 3

- Pour ma part et après remontage des essieux je positionne les deux câbles (je précise câble assez fin pour avoir de la flexibilité et de couleur noir pour les dissimuler) dans le wagon. Attention : ne pas oublier de respecter le sens de montage pour la polarité. Je pratique deux petites ouvertures d'un diamètre légèrement plus grand sur la face avant afin que ces deux câbles puissent coulisser et au-dessus du crochet d'attelage. Je termine le montage en soudant à chaque extrémité un " Support CI Tulipe Mâle à souder 1 rangée - Photo A " ce qui me permettra de raccorder simplement les câbles sur la locomotive qui est pré-équipée de " Support CI Tulipe M/F à souder 1 rangée - Photo B ", supports qui sont positionnés selon la place disponibles et raccorder aux prises.

Tulipe 1Tulipe 2

- Ce principe me permets de déconnecter facilement le wagon tracté afin de faire circuler la locomotive "en toute liberté"

Mai 2014 : je viens de découvrir, sur un site de vente aux enchères bien connu, un vendeur très sympathique qui propose différents accessoires par exemple des bandes conductrices de courant, des fils électriques, de l'éclairage de wagons etc... mais surtout ceci : un micro connecteur !!

Micro connecteur 1 Micro connecteur 2

Ce micro connecteur (livrable pré-câblé ou "nu") monté mesure env. 10 mm donc parfaitement dissimumable dans un wagon ou dans une locomotive.
Utilisation : le courant est pris sur la machine par le biais des fils reliés à la prise male, et relié à la prise femelle qui prend le courant sur les essieux du wagon qui suit. Ces micro connecteurs s'enfiche et se désenfiche trés facilement, plus besoin de sortir la loco et le wagon en dehors des rails, 2 brucelles suffisent pour brancher ou débrancher.

Je peux vous transmettre les coordonnées de ce vendeur, contactez moi : E-mail / h0e@wanadoo.fr

Ci-dessous le premier montage en cours réalisé avec un micro connecteur sur un autorail "JOUEF VE". Dans le cas présent c'est assez simple à faire : rajout de 2 pattes cuivrées pour réaliser une prise de courant supplémentaire sur le bogie AR et avoir un engin qui ne plante pas partout !

Modif Autorail

Haut de page


4 / Un trou à reboucher sur une cabine, un wagon...

- Sur une pièce en laiton - le remplir d'étain, un léger ponçage et c'est fini. Peinture, patine et déco, le tour est joué.
- Sur une pièce en plastique - sur la surface externe, coller un morceau de ruban adhésif. Par l'intérieur, remplir le trou avec de la colle
Epoxy. Ceci est le meilleur moyen de boucher efficacement et sans traces un orifice. Une fois sec, peinture, patine et déco, le tour est joué.


5 / Quelle colle pour coller quoi ?

- Pour coller le ballast, le flocage, le sable, etc... j'utilise cette préparation : colle blanche 50%, un peu de liquide vaisselle, eau: 50%. Afin que la colle pénètre bien, je pulvérise avant, légèrement, un mélange d'eau + liquide vaisselle (comme un liant).
- Pour coller le dépron, c'est de la colle blanche pure. Avril 2014 - Un passionné m'as annoncé qu'il
utilisait de la colle "Sader sans clou ni vis sans solvant" pour coller le dépron en précisant ".... cette colle fait trés bien l'affaire, car elle permet même de combler les petites imperfections..."
- Pour le carton, de la colle en tube.


6 / Comment représenter de la terre ?

- Tout simplement avec de la terre ! L'imitation de la terre est obtenue grâce à de la terre réelle selon le traitement suivant :
- Tout d'abord il faut l'affiner pour qu'elle ne soit pas trop grosse.
- Ensuite la mettre dans un plat (genre plat à gratin) recouvert d'une feuille d'aluminium.
- Mettre au four pendant 12 heures minimum, à 50° afin de la stériliser.
- Une fois stérilisée, tamisez la le plus finement possible. Il ne vous restera plus qu'à encoller l'emplacement désiré et à poudrer.
- Pulvériser légèrement du liant (
mélange d'eau + liquide vaisselle) et laisser sécher 24 heures minimum.
- Retirer délicatement l'excédent à l'aspirateur ou au pinceau.

Haut de page


7 / Remédier au poids plume des wagonnets "Grumes" JOUEF VE H0 V21

- Pour réduire les déraillements intempestifs et autres soubresauts qui enlèvent une certaine forme de réalisme, j'ai décidé d'alourdir ces wagonnets "grumes" V21 qui sont le cœur de mon réseau. A savoir qu'à la base un wagonnet pèse +/- 10 grs selon son chargement.

- Comment augmenter le poids ? Partant du principe que ces wagonnets sont toujours équipés de cinqs grumes (trois en bas et deux en haut) j'ai remplacé une partie de la grume située au milieu en bas par un vis inox dont je conserve la partie non filetée. Vis dia. 4 mm. et longueur +/- 40/45 mm (à mesurer).

- Avant toute chose il est préférable d'attacher les deux ressorts équipants ces wagonnets car si, par malheur, un venait à se décrocher pour le retrouver ?! A cet effet je me sers d'un lien de sac plastique style gongélation... Ces liens sont aussi pratiques car quand on leurs retire l'enveloppe plastique on recupère un fil de fer extrèmement fin qui me permets, entre autres, de fixer un chargement, de maintenir deux wagonnets ensembles par leurs attelages etc...

- Ensuite je retire les grumes délicatement et je coupe celle du bas (selon la taille de la vis inox) tout en conservant les deux extrémités.

- Reste à remonter le tout, surtout s'assurer que l'ensemble passe bien entre les supports des wagonnets au niveau largeur, la hauteur étant compensée par les ressorts. Je me sers, à nouveau, de ces liens de fermeture afin de maintenir l'ensemble

- Puis je colle le tout avec de la colle à bois "intérieur" car elle as l'avantage de devenir transparente après séchage. Voir éventuellement si il n'y as pas trop de jour qui laisse apparaître le montage. J'ai aussi réalisé une version en me servant d'un pistolet à colle c'est selon son envie. Il faut, à nouveau, s'assurer que l'ensemble passe bien entre les supports rouges des wagonnets au niveau largeur.

- Après séchage on peut remonter l'ensembe (attention aux ressorts). Pour le wagonnet ci-dessus son poids est passé de 10,2 à 19,5 grs ce qui, lors de son roulement, lui donne une meilleure touche de réalisme, est bien moins "balloté" sur les aiguilles et autres jonctions.
- A savoir qu'un convoi de 5 wagonnets "alourdis" n'affecte nullement la traction du locotracteur, bien au contraire !


Haut de page

8 / A suivre

 

Contact : E-mail

Retour page de départ

Mon.Reseau.H0e